Analyse des marchés financier du 3 juin 2013

Lundi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a déclaré à Shanghai s’attendre à une “amélioration graduelle” de la situation financière de l’eurozone avant la fin de l’année.

“La situation de l’eurozone reste difficile mais quelques signaux d’une possible stabilisation sont apparus, et notre scénario de base continue d’être celui d’une amélioration très graduelle commençant dans la dernière partie de l’année”, a affirmé M. Draghi lors d’une conférence financière dans la capitale économique chinoise.

La BCE “continuera de soutenir l’effort économique en assurant la stabilité des prix dans la zone euro”, a-t-il encore assuré. “En calibrant notre réponse politique aux défis à venir, la BCE restera profondément impliquée dans notre schéma de politique monétaire”.

En quête de solutions pour soutenir la croissance en zone euro, l’institution monétaire de Francfort a réduit début mai son principal taux directeur, baromètre du crédit en zone euro, d’un quart de point, à 0,50% début mai, un niveau jamais atteint jusque-là.

La réunion du conseil des gouverneurs de l’institution jeudi — et sa décision sur les taux — sera très scrutée, notaient les courtiers, le marché guettant des signes d’une volonté de la BCE d’accroître son soutien à l’économie de la zone euro.

Broker en ligne

Analyse des Actions
Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi dans le sillage de Tokyo et de Wall Street vendredi, après un indicateur chinois jugé décevant, qui nourrit la volatilité et favorise les prises de bénéfice.
La nouvelle a favorisé la poursuite du repli à Tokyo, où le Nikkei a fini en baisse de 3,72%, et à Séoul, qui a clôturé sur une perte de 0,57%.

Stratégie CAC 40
La tendance journalière est baissière.
La tendance intraday se tradera à la hausse à partir des 3 914 points jusqu’aux 3 940.
La tendance intraday se tradera à la baisse sous les 3 914 points jusqu’aux 3 886 puis 3 854.

Analyse du Forex

L’euro montait légèrement lundi face à un dollar affaibli par des statistiques américaines mitigées, dans un marché prudent avant la réunion de la BCE et le rapport américain sur l’emploi, en fin de semaine.

Vendredi, le billet vert avait souffert de l’annonce d’un léger tassement des dépenses de consommation et des revenus des ménages en avril aux Etats-Unis. Toutefois, l’annonce d’une forte augmentation de l’activité économique de la région de Chicago en mai, alors que les analystes tablaient sur une léger repli, puis celle d’un rebond du moral des ménages en mai — selon l’estimation finale de l’indice de confiance des consommateurs américains établi par l’Université du Michigan –, avait permis au dollar de se redresser.

Les courtiers étaient surtout prudents avant la publication très attendue, à la fin de la semaine, du rapport mensuel sur l’emploi et le chômage aux Etats-Unis pour le mois de mai.

Le marché spécule notamment sur une diminution anticipée et prochaine des mesures d’aide de la Réserve fédérale américaine (Fed) à la première économie mondiale, ce qui serait favorable au billet vert.

En effet, une intervention la semaine dernière du président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke, a renforcé les attentes d’un ralentissement anticipé des mesures de soutien exceptionnelles de l’institution à l’économie en cas d’amélioration durable de la conjoncture.

Or, ces injections de liquidités dans le système financier américain ont tendance à diluer la valeur du billet vert. Tout soupçon d’un ralentissement à venir de ces aides permet ainsi au dollar de prendre du terrain.

Les courtiers analysaient aussi le chiffre de la production manufacturière en Chine, qui s’est contracté en mai pour la première fois depuis sept mois, et bien plus que prévu, selon les chiffres définitifs publiés lundi par la banque HSBC.

L’indice PMI des directeurs d’achat publié par la banque est tombé à 49,2, soit un chiffre inférieur aux estimations publiées fin mai, qui faisaient état d’un indice à 49,6. Il s’agissait déjà de la première contraction de ce secteur d’activités depuis sept mois.

Stratégie de la paire de monnaie EUR/USD
La tendance en H4 est haussière.
La tendance intraday se tradera à la hausse au dessus de 1,3054 jusqu’à 1,3100.
La tendance intraday se tradera à la baisse sous 1,2998 dollar jusqu’à 1,2957 puis 1,2912.

Stratégie de la paire de monnaie GBP/USD
La tendance en H4 est haussière.
La tendance intraday se tradera à la hausse au dessus de 1,5240 jusqu’à 1,5327.
La tendance intraday se tradera à la baisse sous 1,5240 dollar jusqu’à 1,5160.

Stratégie de la paire de monnaie USD/JPY
La tendance en H4 est neutre.
La tendance intraday se tradera à la hausse au dessus des 100,75 yens jusqu’aux 101,80.
La tendance intraday se tradera à la baisse sous les 99,95 yens jusqu’aux 99,05.

Stratégie de la paire de monnaie XAU/USD
La tendance en D1 est haussière.
La tendance se tradera à la hausse au dessus des 1 401,60 dollars jusqu’aux 1 440,50 dollars.
La tendance se tradera à la baisse à sous les 1 401,60 dollars jusqu’aux 1 354,00 dollars.

Stratégie CAC 40 : la stratégie consiste à prendre des signaux en M1 voire M5 sur des retracements ou des pauses entre les niveaux indiqués.

Stratégie Forex : la stratégie consiste à prendre des signaux en M30 et M5 et M1 sur des retracements, des cassures ou des pauses entre les niveaux indiqués.

Stratégie Or : la stratégie consiste à prendre des signaux en H4 et M30 et M5 sur des retracements, des cassures ou des pauses entre les niveaux indiqués.

Comments are closed.

Web Analytics Real Time Web Analytics