Clicky

OPTIONWEB

BrokerOptionWeb
StatutFermé
Fondé en2012
Siège socialChypre
RéglementéNon
Note générale0/5

OptionWeb ?eToro est notre courtier privilégié depuis qu’Optionweb a cessé ses activités.

Résumé

OptionWeb était un courtier leader de l’industrie des options binaires. Le courtier a été créé en 2012 durant le battage médiatique autour des options binaires et faisait partie des rares courtiers qui bénéficiaient d’une régulation en Europe. OptionWeb était notamment régulé par la CySec à Chypre.

Sa plateforme était assez simple d’utilisation et permettait au trader de se familiariser avec les options binaires, tout en limitant le risque. OptionWeb était très prisé par les traders français, comme par tous les francophones de manière générale, car le courtier n’était pas sur la liste noire de l’AMF (Autorité des marchés financiers) contrairement à beaucoup de courtiers options binaires.

Alternative à OptionWeb 

OptionWeb a cessé ses activités d’options binaires suite aux nouvelles restrictions instaurées en Europe, mais aussi en France. Nous vous avons fait une sélection de 3 courtiers qui sont plus sûrs et vous permettent de trader en toute sécurité, en fonction de votre expérience au trading et de vos besoins.

eToro: le plus important réseau social de traders. Elle compte plus de 10 millions d’utilisateurs et est régulée par plusieurs organismes de régulations de renom.

Darwinex: la meilleure plateforme pour les traders qui veulent vendre leurs signaux de trading.

Pepperstone: l’une des meilleures plateformes de trading à court terme (scalping et day trading).

Offres OptionWeb

OptionWeb offrait plusieurs types de comptes, en fonction du montant de votre dépôt. Les dépôts les plus conséquents sur la plateforme permettaient de bénéficier de certains avantages, notamment en matière de rendement sur les options binaires.

Le compte Starter : les clients qui faisaient un dépôt compris entre 200 € et 1 000 € étaient éligibles pour ce type de compte. C’était un compte adapté aux débutants et aux traders expérimentés qui voulaient tester la plateforme en limitant le risque. Après un premier dépôt, le courtier offrait un ebook gratuit de formation au trading. Ce compte permettait d’accéder à plus de 80 actifs négociables. OptionWeb remboursait le premier trade perdant à hauteur de 50 €.

Le compte Silver : ce compte donnait accès à 180 actifs et votre premier trade perdant qui est toujours remboursé à hauteur de 300 €. En plus des avantages des comptes Standard et Starter, le compte Silver permettait de recevoir des signaux de trading sur votre compte. Le traitement des demandes de retrait était prioritaire sur cette catégorie de compte, réduisant le délai à 24 heures maximum. Ce compte avait une caractéristique unique. Il offrait au trader un taux d’intérêt mensuel. OptionWeb créditait mensuellement 4,5 % du montant de votre dépôt sur votre compte. Il fallait un dépôt de 3 000 € à 10 000 € pour activer le compte Silver.

Le compte Standard : ce compte permettait d’accéder à un compte démo d’OptionWeb. De plus, OptionWeb vous donnait accès à un fil d’actualité financière, de sorte que vous pouviez mieux suivre les marchés et faire les bons choix. Le compte standard permettait de trader sur 120 actifs par les options binaires. Le dépôt pour en bénéficier devait être compris entre 1 000 € et 3 000 €.

Les comptes Gold et Platinum : Le compte Gold nécessitait un dépôt d’au moins 10 000 €. Il reprenait tous les avantages des comptes sus-cités. OptionWeb proposait des rendements sur option plus élevés sur le compte Gold. Les deux premiers trades perdants étaient remboursés à hauteur de 500 €. Les clients Gold pouvaient aussi faire la demande auprès du courtier afin d’ajouter de nouveaux actifs de leur choix. OptionWeb offrait un taux d’intérêt de 6,2 % pour les comptes Gold et Platinium.

Quant au compte Platinium, OptionWeb ne divulguait pas ses caractéristiques. Il fallait contacter son support pour en savoir plus. Toutefois, il requérait un dépôt de plus de 50 000 €.

Régulation

Nous ne recommandons plus les courtiers tels qu’OptionWeb. L’un des facteurs clés qui ont fait que le courtier figurait dans notre liste des courtiers fiables était qu’OptionWeb s’était enregistré auprès de plusieurs organismes de régulation en Europe. C’était l’un des courtiers d’option binaire les plus sûrs.

OptionWeb était un courtier sérieux, au moins, jusqu’en 2016. Il était en fait régulé par la CySec à Chypre où il était basé. Sa licence CySec était valable dans tous les pays de l’Union européenne conformément au MIFID (Markets in Financial Instruments Directive).

Les comptes de ses clients étaient donc ségrégués par des banques partenaires. De plus, les fonds clients étaient couverts à hauteur de 20 000 €, conformément au règlement du fonds assurance dépôts ICF qui vise à protéger les investisseurs en cas de faillite du courtier.

Il est rare de voir un courtier d’option binaire bénéficier d’une régulation autre que la CySec. OptionWeb s’était distingué en s’enregistrant auprès de la BAFIN. C’était un gage de sécurité supplémentaire pour les traders allemands, mais aussi pour les clients d’OptionWeb en général.

Concernant l’AMF, non seulement OptionWeb ne figurait pas sur la liste noire des courtiers à éviter, mais il était autorisé par le gendarme français des marchés financiers.

Interdiction des options binaires

À la fin de l’année 2016, plusieurs courtiers en options binaires fut contraints d’arrêter la publicité en France pour se conformer à loi Sapin 2, promulguée le 9 décembre 2016 et qui l’interdisait désormais. Tout comme l’offre des options binaires, qui est complètement interdite.

En ce qui concerne OptionWeb, cela correspondait au moment où le courtier nouait un partenariat avec le Paris Saint-Germain. Ce partenariat n’a pas abouti. Mais, malgré le retrait du club parisien de ce deal, OptionWeb continuait à diffuser sur son site des nouvelles en rapport avec le PSG. C’est comme si le courtier voulait encore tirer parti des millions de fans du club qui auraient potentiellement pu faire un dépôt sur le site.

But de l’interdiction ?

Depuis l’avènement des options binaires en 2008, de nombreuses plaintes ont été déposées auprès de l’Autorité des marchés financiers. Ces plaintes émanaient très souvent de particuliers ayant perdu de fortes sommes, en négociant chez des courtiers options binaires ou Forex non régulés. Mais beaucoup d’entre eux ont aussi perdu en tradant sur des plateformes régulées par la CySec.​

L’AMF (Autorité des marchés financiers) pointe du doigt le fait que ces courtiers n’avertissaient pas explicitement les investisseurs, souvent débutants, des risques qu’ils encouraient en négociant les options binaires ou le Forex. La loi Sapin 2 interdit désormais la publicité portant sur les CFD et les options binaires, ainsi que l’offre des options binaires. La Belgique et les Pays-Bas avaient fait de même quelques mois plus tôt.

OptionWeb, ayant une forte proportion de clientèle française, fut contraint d’arrêter ses activités en mars 2017. 

Mauvaises pratiques

Bien qu’OptionWeb soit régulé par la CySec, le courtier a eu un comportement inadéquat auprès de certains clients. Ce qui lui a valu quelques avis négatifs. Certains clients s’étaient notamment plaints du fait qu’ils avaient été autorisés à trader sur sa plateforme sans vérification d’identité. Le courtier a alors maintenu qu’il n’était pas nécessaire de faire le KYC.

Cependant, au moment des retraits, ces mêmes clients ont reçu un email de la part d’OptionWeb, leur demandant de soumettre une photo de leur passeport par la plateforme avant que leur compte ne soit restreint sous 24 heures. Ce genre de pratiques était courant chez les courtiers d’options binaires non régulés.

Conclusion

OptionWeb était un courtier régulé par la CySec à Chypre. Il offrait de nombreux types d’options binaires sur plus de 180 actifs. Mais à partir de 2016, les réformes qui ont secoué l’industrie des options binaires ont mené au déclin du courtier.

Avec l’entrée en vigueur de la Loi Sapin 2, OptionWeb fut contraint de cesser ses activités en France. Le courtier n’a pas su se diversifier comme l’ont fait d’autres courtiers d’option binaires comme 24option.

FAQ

Trading en Ligne
Logo